CAC40

ACCOR +0.56%
AIR LIQUI. +0.36%
AIRBUS GR. -0.14%
ARCELORMI. -0.26%
ATOS SE +1.09%
AXA -0.27%
BNP PARIB. -1.14%
BOUYGUES -1.15%
CAP GEMIN. +0.69%
CARREFOUR -1.78%
CREDIT AG. -0.98%
DANONE +1.19%
ENGIE -1.45%
ESSILOR I. +1.23%
KERING +0.08%
L'OREAL +0.44%
LAFARGEHO. +0.49%
LEGRAND +0.06%
LVMH +0.26%
MICHELIN +0.04%
ORANGE -0.37%
PERNOD RI. +1.68%
PEUGEOT S. +0.83%
PUBLICIS . +0.93%
RENAULT +0.16%
SAFRAN OP. +1.00%
SAINT-GOB. -1.50%
SANOFI 0.00%
SCHNEIDER. -0.34%
SOCIETE G. -0.95%
SODEXO +1.29%
SOLVAY SA +1.03%
STMICROEL. +1.58%
TECHNIPFM. -3.06%
TOTAL -1.45%
UNIBAIL R. +0.65%
VALEO . -0.74%
VEOLIA EN. +0.15%
VINCI 0.00%
VIVENDI +0.80%
Dernière mise à jour: 26 mai 2018 22:45

CAC40

-0.11%
5542,550 pts

Hausses

Baisses

Chiffres clés

Matières premières

Devises

17 mai 2018 - Tendances dans actions-indices

L'Europe monte

Bourse front

Le marché parisien a été particulièrement calme, ce qui ne l'a pas empêché d'enchaîner une troisième hausse consécutive. Le CAC 40 terminé sur un nouveau plus haut annuel en clôture, et évolue sur des niveaux inédits depuis décembre 2007.

Les investisseurs européens semblent hermétiques aux tensions qui règnent sur le marché obligataire américain. Le rendement de l'emprunt des Etats-Unis à 10 ans a touché un nouveau plus haut à 3,122 %, un seuil qu'il n'avait plus connu depuis le début de l'été 2011. La hausse du taux des obligations est un signe d'une possible accélération de l'inflation. Cette perspective renforce le scénario de quatre tours de vis monétaire de la Réserve fédérale outre-Atlantique cette année, et soutient le billet vert.

La monnaie unique s'est donc logiquement affaissée et, en fin de séance, elle se négociait autour de 1,18 dollar. Les places de la zone euro ont profité de cette tendance sur le marché des changes.

Au chapitre macro-économique, au pays de l'oncle Sam, l'indice mesurant le niveau de l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie a bondi au mois de mai. Attendu en repli autour de 21 points, il s'est finalement établi à 34,4 points. Une petite déception toutefois au niveau des nouvelles demandes hebdomadaires d'allocation chômage qui ont augmenté légèrement plus que prévu.


Code : FR0003500008 | Tags : bourse de paris, cac40, euro, dollar, resserrement monétaire, réserve fédérale, rendements obligataire, inflation, indice de la fed de philadelphie,

Actualités relatives